La psychanalyse

Le dispositif de la psychanalyse

La psychanalyse

La psychanalyse est une méthode de traitement des troubles de la vie psychique inventée par Freud. Au niveau de la symptomatologie, les indications de psychanalyse sont semblables à celles de psychothérapie psychanalytique. Le dispositif change : à la place du dispositif où patient et analyste sont assis en face à face, le patient est allongé sur le divan, l'analyste assis derrière lui. Le psychanalyste se soustrait à la vue du patient pendant le temps de la séance. Cela favorise l'émergence de l'inconscient. Le cadre optimal d'une psychanalyse est de trois ou quatre séances par semaine, mais elle peut souvent être pratiquée à partir de deux séances par semaine. La durée de la cure ne peut jamais être déterminée à l'avance, car il n'est pas possible de prévoir à l'avance la temporalité de l'émergence de l'inconscient.

La neutralité bienveillante

La psychanalyse

Le fait de recevoir un patient de façon psychanalytique sous-entend un respect particulier de ce patient. Ce qu'il dit est soumis au secret professionnel, et est accueilli avec neutralité, bienveillance, et une réserve souvent silencieuse. En réponse aux associations libres du patient, l'écoute du psychanalyste est dite "également flottante". Elle s'accompagne d'une élaboration psychique en grande partie inconsciente, qui permet que surgissent des constructions et des interprétations porteuses d'effets de guérison.

Devenir analyste

Être analyste est donc la conséquence d'une formation spécifique (dont sa propre psychanalyse est un des éléments essentiels), longue, approfondie.

La visée de la psychanalyse

La psychanalyse permet, au-delà du soulagement de la souffrance psychique, de trouver en soi un enrichissement de la capacité à aimer et à travailler.

Psychanalyse